Macron_Photo

À chacun de juger...... En rouge : des paroles qui ne s'adressent qu'à Israël, mais quid des Palestiniens ?

Source : SAISON FRANCE-ISRAËL 2018. Date inconnue.

Il est des amitiés que ne peuvent altérer ni les turbulences de l’Histoire ni les profondes transformations que connaissent nos sociétés. Il en va ainsi de l’amitié entre Israël et la France. Elle est un point fixe et assuré dans un monde en mouvement, une constante de notre identité.

Cette amitié doit beaucoup à la communauté juive de France, l’une des plus importantes dans le monde, dont les membres circulent intensément entre nos deux pays, au point qu’il existe une résonnance, une osmose sur bien des thèmes entre Israël et la France. Elle repose aussi sur la vitalité de la communauté francophone d’Israël, qui porte l’héritage du grand judaïsme français comme la mémoire des nombreuses communautés juives qui, au cours des siècles de diaspora, ont épousé notre langue.
Cette amitié s’enracine plus profondément dans une affinité politique et philosophique. Israéliens et Français ont en commun de mêler aspiration à l’Universel et enracinement dans l’Histoire. Cela imprime à leur projet national à la fois la force d’une identité puissante et l’élan d’un idéal à l’échelle de l’Humanité.
Quel pays, mieux qu’Israël, peut parler du tragique de la condition humaine ?
Quel peuple, plus que le peuple juif, porte le poids des persécutions et par conséquent le devoir de combattre la barbarie ?
Quelle nation, mieux que la nation française, héritière des Lumières et de la Révolution, ayant vécu sur son sol les ravages de deux guerres mondiales, l’humiliation de l’occupation, connaît le prix de la guerre, de l’indépendance, de la liberté ?
Nos deux pays partagent une responsabilité et une ambition. Ils ont la responsabilité de dépasser le présent pour construire la paix. L’ambition d’être des acteurs et non des sujets de l’Histoire, des créateurs et non de simples consommateurs de la modernité.
Cette communauté d’esprit, cette fraternité nous obligent. Au-delà du quotidien, il y a l’attachement indéfectible de la France à l’existence et à la sécurité d’Israël, mais aussi la conviction qu’Israël se doit, pour lui-même, pour la paix et pour la sécurité de la région, d’engager toutes ses forces dans la réussite d’une négociation avec la Palestine aboutissant au règlement digne, juste et équitable d’un conflit qui gangrène la région.
Quant à la France, il lui revient d’être l’avocat inlassable de cette solution de paix, mais aussi le procureur implacable, le premier combattant de toutes les dérives antisémites nauséabondes qui continuent, souvent sous de nouveaux habits, à se propager en Europe et dans le monde.
C’est ainsi qu’Israël et la France, qu’Israéliens et Français, seront fidèles à leur histoire et au devoir de mémoire.
Quelle meilleure occasion, pour célébrer cette détermination à construire la paix et façonner l’avenir, que notre Saison croisée France-Israël? Cette Saison a vocation à faire dialoguer librement nos artistes, nos intellectuels, nos scientifiques, nos entrepreneurs, tous ces acteurs de la modernité dont la liberté,
l’inventivité et la capacité d’innovation sont notre source d’inspiration.
Pour Israël, cette Saison sera l’occasion de faire découvrir aux Français la richesse de sa culture contemporaine, que le grand public ne connait pas encore suffisamment. Quant à la France, elle lui permettra de mettre en avant le dynamisme de ses jeunes talents et de son tissu économique.
La Saison sera un temps d’échange privilégié entre les femmes et les hommes qui, dans la «Startup Nation» et la «French Tech», innovent et inventent le monde de demain. Elle intensifiera nos échanges comme autant de promesses de coopérations futures et de grandes découvertes. Parce que nos pays partagent un même engagement démocratique, elle fera une grande place aux intellectuels et au débat public.
La Saison France-Israël est porteuse des valeurs de paix et de liberté, de dignité humaine et de progrès, de cohabitation, de tolérance et de démocratie. Elle doit être, même si le quotidien nous rappelle tout le chemin qu’il reste à parcourir, une leçon d’optimisme et d’espoir.
En rassemblant les forces créatrices de nos deux pays, cette Saison croisée rappellera aux Français et aux Israéliens la place singulière que confère notre histoire commune à notre amitié.
En renouvelant l’image que nos nations se font chacune de l’autre, elle réaffirmera la force de notre lien, en cette année du soixante-dixième anniversaire de la création de l’Etat d’Israël.