PALESTINE-AMITIÉ Besançon


24 mars 2017

Vidéo Radio Bip CONFÉRENCE TAOUFIQ TAHANI AFPS

Capture d’écran 2017-03-24 à 10

Merci à Radio Bip qui propose de revoir cette conférence organisée par le collectif France-Palestine-Besançon

Pour lire la vidéo cliquez sur :

http://radiobip.fr/site/palestine-amitie-conference-debat-avec-taoufiq-tahani/

 

Posté par palesamitie à 10:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2017

Conférence Taoufiq TAHANI président AFPS

conf Taoufiq Tahani-affiche 10-03-2017

Posté par palesamitie à 16:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mars 2017

Voyage 2016 - jeudi 10 novembre

VOYAGE 2016 - Jeudi 10 novembre - Jour 8

Programme :

 

  • visite du site archéologique de Sebastia (Sabastya)
  • visite de la savonnerie Tuqan à Naplouse
  • immersion dans le souk de Naplouse
  • rencontre avec le Centre culturel Jaffa au camp de réfugiés de Balata à Naplouse
  • représentation danse folklorique de Dabkeh par la troupe de jeunes de Sebastia

 

+x+x+x+x+x+x+x+

 

le site archéologique de Sebastia :

Le site archéologique (partie haute de la ville de Sebastia) fait partie des 4 sites archéologiques du "Parc National Israélien", un autre étant celui de Nabi Samuel visité le 3ème jour (samedi 5 novembre).

Ce "P.N.I." a pour objectif de participer à la construction d'un récit national de rattachement du peuple juif à la terre de Judée-Samarie pour identifier une présence juive dans la région depuis 3.000 ans et justifier ainsi, par l'histoire, la présence israélienne actuelle en Cisjordanie.

un peu d'histoire ...

L'ancienne Sebastia est construite vers 800 avant J-C par Omri, 6ème roi d'Israël, qui en fait la capitale de son royaume.

Son fils Achab lui succède et y construit un temple dédié à Baal, dieu phénicien de la fertilité, pour satisfaire son épouse Jézabel.

Dans la Bible Jézabel est accusée de détourner son mari du vrai Dieu et sera maudite par le prophète Élie qui veut promouvoir un Dieu unique.

Un autre roi d'Israël détruit le temple dédié à Baal et ordonne la mise à mort de Jézabel.

En 722 avant J-C les Assyriens prennent la ville. Une partie des notables migrent vers le sud (la Judée) qui se renforce alors.

Les Babyloniens remplacent ensuite les Assyriens (7ème et 6ème siècle avant J-C) ... puis c'est le tour des Perses (5ème et 4ème siècle avant J-C) qui imposent une dynastie qui crée le Judaïsme. L'école du monothéisme gagne définitivement et se développe jusqu'au christianisme.

Vers 331 avant J-C la ville est conquise par Alexandre le grand.

En 30 avant J-C l'empereur romain Auguste cède la Ville au roi Hérode. Celui-ci enrichit la ville d'un temple, d'un stade, d'un théâtre ainsi que d'autres bâtiments publics pour honorer l'empereur Auguste.

Au 2ème siècle après J-C la ville s'agrandit et se dote d'un mur défensif et de grandes tours. Un forum et une basilique et une rue à colonnades (vestiges encore visibles) y sont construits.

Capture d’écran 2017-03-01 à 16

Capture d’écran 2017-03-01 à 17

Le rôle des fouilles menées par l'État d'Israël :

Les recherches archéologiques sont un acte politique et se justifient au travers d'un rapport à la Bible pour conforter les écrits religieux (notion "d'archéologie biblique").Il s'agit donc de rechercher des traces tangibles du récit biblique en opérant des fouilles.

La priorité des fouilles est toutefois donnée à Jérusalem (le berceau de la religion) et la Samarie (au Nord) n'est qu'un secteur secondaire d'intervention d'où l'arrêt actuel des fouilles sur le site archéologique de Sebastia.

 

Par ailleurs la Samarie étant entachée d'avoir idolâtrée plusieurs dieux (à l'opposé du monothéisme), la poursuite des fouilles irait à l'encontre d'une recherche de pureté pour une vision idéale du peuple juif. Ainsi pour des raisons politiques, le site archéologique de Sebastia n'est pas prioritaire.

 

Savonnerie Tuqan à Naplouse :

C'est à partir d'huile d'olive qu'est fabriqué le savon de Naplouse. La ville acquit une renommée grandissante pour la qualité de son savon qui surpasse celle des autres villes de Palestine.

Le 19ème siècle a été une période véritablement décisive pour l'industrie du savon et joua un rôle clé dans la transformation sociale de la ville.

La possession de savonneries devint alors symbole de prestige pour les anciennes familles dirigeantes comme la famille Tuqan.

Même si l'industrie du savon connaît un déclin régulier dans la seconde moitié du 20ème siècle, c'est la première Intifada qui marque le recul définitif car la vieille ville devint la cible privilégiée des attaques israéliennes.

La savonnerie artisanale Tuqan se maintient toutefois car elle appartient à une famille possédant un capital suffisant pour préserver cette branche d'activité malgré le manque de rentabilité de cette entreprise.

La fabrication du savon se fait en 5 étapes : la cuisson (4 jours), l'étalage au sol (sorte de chape), la découpe, le séchage (2 à 3 mois) et l'emballage (plus de 500 savons à l'heure).

Capture d’écran 2017-03-01 à 17

Naplouse :

La cité fut fondée en 72 après J-C par les romains et fut nommée Flavia Neapolis (nouvelle ville de l'empereur Flavien). Elle compte aujourd'hui 180.000 habitants.

A la fin de la guerre de 1948 la ville fut annexée par la Jordanie. Après la "guerre des 6 jours" de 1967 elle est occupée par Israël.

La population de Naplouse est en majorité de confession musulmane avec des petites minorités chrétiennes et samaritaines.

Depuis 1995 (accords d'Oslo), Naplouse est dirigée par l'autorité palestinienne bien qu'Israël continue de contrôler l'entrée comme la sortie de la ville.

Naplouse compte 3 camps de réfugiés établis en 1949-1950 dont celui de Balata (20.000 habitants).

L'identité récente de la ville est marquée par les actes de résistance contre l'occupation au cours des 2 Intifadas : ainsi de 2001 à 2003 Naplouse a compté plus de 300 jours de couvre-feu. La répression aboutit à environ 500 morts et 3.000 blessés.

L'actualité récente fait état de nombreux affrontements, d'une part entre de jeunes Palestiniens et les forces de l'autorité palestinienne, d'autre part avec l'armée israélienne qui escorte les bus des juifs religieux en pèlerinage sur le tombeau du patriarche Joseph situé au cœur de la ville.

Capture d’écran 2017-03-01 à 17

Capture d’écran 2017-03-01 à 17

Le camp de Balata :

Il s'étend sur une surface de 25 ha (un carré de 500m x 500m). C'est le plus grand camp de réfugiés de Cisjordanie supervisé par l'ONU :

  • supervision du système éducatif ;
  • supervision des services sanitaires ;
  • intervention dans l'assistance alimentaire.

Ce camp a accueilli en 1949-1950 les réfugiés des villes et villages se trouvant principalement autour de la commune de Jaffa. On le surnomme parfois le "camp de Jaffa".

En 1952, l'ONU (via son organisme spécifique l'UNRWA) crée un camp de tentes. Au départ ce camp de toiles accueille 7.000 réfugiés.

Depuis la population a crû (x 3 environ) et le camp est aujourd'hui largement surpeuplé. Le béton et le ciment ont remplacé les tentes et les constructions s'entassent les unes sur les autres. Le taux de chômage est d'environ 60 %.

Malgré la gestion de l'ONU, le camp doit faire face à de nombreux problèmes :

  • les services de santé et d'éducation sont insuffisants pour répondre aux besoins des habitants ;
  • les écoles accueillent plus d'élèves que cela est normalement possible ;
  • les centres médicaux manquent d'équipements pour soigner les habitants.

Aujourd'hui on assiste donc à un désengagement financier de l'ONU qui réduit considérablement ses crédits d'assistance aux réfugiés.

Un Comité de défenses des Droits des réfugiés a été créé à Balata en 1994.

Le camp de Balata a été très actif pendant les 2 Intifadas (de 1987 à 1993 et de 2000 à 2004). Beaucoup d'habitants du camp ont été tués ou blessés et de nombreux logements ont été détruits par l'armée israélienne.

L'association du Centre culturel du camp travaille à garder la mémoire des villes originelles de l'exode (principalement la région de Jaffa mais aussi celle d'Haïfa). Aujourd'hui dans le camp vivent les 3ème et 4ème générations des premiers réfugiés.

La volonté de retour est très prégnante mais l'espoir est toutefois quasi nul.

Malgré le dénuement il y a parmi les jeunes une très forte volonté de se former.

La plupart des actifs travaillent sur Naplouse. Certains obtiennent un permis de travail pour aller exercer une activité en Israël.

Le Centre culturel a parmi ses objectifs de transmettre la mémoire du droit au retour et anime un certain nombre d'ateliers culturels :

  • création d'une troupe de théâtre qui s'est déjà produite dans certains pays scandinaves ;
  • apprentissage du français.......... et de notre culture culinaire.

Capture d’écran 2017-03-01 à 17

Capture d’écran 2017-03-01 à 17

C'est une danse de groupe en ligne où les danseuses et danseurs se tiennent les mains et frappent le sol fortement. Elle est le plus souvent dansée dans les mariages, les banquets et les fêtes occasionnelles.

 

Au sujet du symbole de la clé :

La clé symbolise le fait que de nombreux Palestiniens conservèrent les clés de leurs habitations quand ils les quittèrent en 1948. Elle est devenue un symbole du droit au retour.

Capture d’écran 2017-03-01 à 17

Au sujet du personnage de HANDALA de Naji al-Ali :

C'est l'icône de la résistance palestinienne qu’on trouve reproduite partout en Palestine : affiches, murs, objets divers et surtout dans les camps de réfugiés dont celui de Balata  C'est l'histoire d'un jeune garçon de 10 ans aux mains serrées et aux cheveux hérissés qui tourne le dos au lecteur parce qu'il se sent trahi.

Capture d’écran 2017-03-01 à 17

Depuis sa naissance dans les années 60, son combat n'a pas pris une ride.

Handala incarne les souffrances et les espérances de son créateur, le dessinateur Naji al-Ali.

En juillet 1987 ce dessinateur est victime d'un assassinat par balles à Londres et meurt de ses blessures fin août 1987.

Naji al-Ali n'est plus mais son œuvre lui survit et Handala se charge de poursuivre son combat.

Il paraît qu'il ne se retournera que lorsque le peuple palestinien aura un État.

« Les dessins de Naji AL-ALI sont douloureux. D’un trait sombre et puissant, ils nous parlent de prisons, de clés sans serrures, d’exodes, d’exils et de camps. Ils nous parlent de la Palestine.

Sans jamais nous abandonner complètement à la mélancolie, parce que, discrètement, il est question aussi de politique et de révolte. »

Siné, Dessinateur 

Jean-Pierre DEBUISSY

février 2017

Posté par palesamitie à 17:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 février 2017

Calendrier Palestine-Amitié 2017 prévisionnel au 15 février 2017

 Logo_Palestine_Amitié moyen

Voici à titre d'information le calendrier prévisionnel de Palestine-Amitié

 

Jeudi 26 janvier à 20 H, salle Proudhon : « Main basse sur l'info » avec Laurent MAUDUIT, journaliste et cofondateur de Médiapart

Marti 31 Janvier à 20 H : réunion du Collectif Palestine aux Bains-douche

Vendredi 3 février : diaporama sur le dernier voyage en Palestine (pour le CA et les personnes, ami(e)s du voyage)

Mercredi 8 février : Plateforme associative - préparation des questions à poser pour les prochaines élections

Mardi 14 février, 20 H, Maison des syndicats : Bilal nous fera son exposé sur la situation politique en Palestine et animera une discussion sur l’avenir de la Palestine

 

Taoufiq TAHANI

Vendredi 10 mars 20 h à la Salle Battant,

Invité par le Collectif PALESTINE de Besançon *

TAOUFIQ TAHANI Président national de l'AFPS (Association France Palestine Solidarité) exposera les arguments de la solution à un ou deux États.

Les composants du Collectif : ACCMMA (Association Comtoise pour la Connaissance du Maghreb et du Monde Arabe) - CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement-Terre Solidaire)- EELV (Europe Ecologie les Verts) - Ensemble ! -  FSU (Fédération syndicale unitaire) – LDH (Ligue des Droits de l'Homme) – MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples) – Mouvement de la Paix – Palestine-Amitié – PG (Parti de Gauche) – Sud Solidaires – 


Posté par palesamitie à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Le vote de la Knesset par rapport aux colonies

 

Taoufiq TAHANI

Revue de Presse et débat : 

La Knesset a adopté en 3ème lecture la loi « légalisant » le vol des terres au profit des colonies qui n’étaient pas jusqu’ici officiellement reconnues par l’Etat d’Israël (60 voix pour et 52 voix contre).

En réaction une émission de France 24 avec le  président national de l'AFPS, à voir sur France24

http://www.france24.com/fr/20160702-debat-colonies-israel-cisjordanie-knesset

Invité par un collectif, TAOUFIQ TAHANI sera présent à Besançon le 10 mars à 20 h salle Battant.

Posté par palesamitie à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 février 2017

Soirée Palestine 14 février 2017

DSC00101 web

à la MAISON DES SYNDICATS   PLANOISE

Le 14 février notre ami Bilal SHAFFEI, universitaire palestinien invité par l’Université de Franche-Comté accepte, à la demande du Collectif Palestine, de faire un exposé sur la situation politique actuelle en Palestine, sur le vécu au quotidien des Palestiniens, sur l’état de division des forces politiques palestiniennes et sur le processus de réconciliation actuellement en cours. Il fera le point également sur l’installation pour le moins brutale de la nouvelle administration américaine et ses répercussions dans la région.

Bref, un menu très copieux pour cette soirée qui aura lieu le mardi 14 février à la Maison des Syndicats Salle de réunion N°2 (Niveau -1) 4- bis Rue Léonard de Vinci (Planoise) à 20h .

Bien entendu Bilal s’efforcera de répondre à toutes les questions que vous voudrez bien lui poser.

 

                                 Le Collectif Palestine

 

   N.B : Pour ceux qui l’ignoreraient) la Maison des Syndicats se situe tout à côté de l’Espace Planoise Bus et tram : arrêt Europe / Allende. Parkings à proximité immédiate : si possible, optez pour le covoiturage. 

 

Posté par palesamitie à 10:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 février 2017

En mémoire de Jean ABBOUD

ABBOUD Jean

Un champ d'oliviers planté par le groupe du dernier voyage en mémoire de Jean ABBOUD (séparé d'une colonie par "le mur"

IMG_5441WEB

IMG_5444 en mémoire de Jean ABBOUD

photos ISSA

 

Posté par palesamitie à 14:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 janvier 2017

Voyage musical en Palestine

Capture d’écran 2017-01-26 à 22

 

Capture d’écran 2017-01-26 à 22

Un voyage musical à la rencontre des traditions du monde, en terre sacrée de Palestine jusqu’à son cœur, Jérusalem

Du jeudi 13 au lundi 17 avril 2017

Après le franc succès rencontré lors de l’édition pilote en avril 2016, Al Kamandjâti Festival, édition # 1, s’impose sur la scène culturelle internationale comme un évènement d’exception. Festival international de musiques sacrées et traditionnelles, il réunira du 5 au 23 avril 2017 une centaine d’artistes palestiniens et internationaux. 

Partenaire du Festival, Diwan Voyage vous invite à les rejoindre dans ce fabuleux voyage musical, à la rencontre des traditions musicales de Palestine et du monde.

Rejoignez-nous dans ce voyage exceptionnel du 13 au 17 avril 2017 ou contactez-nous pour planifier votre voyage sur mesure tout au long du festival.

À très bientôt sur les routes musicales de Palestine

DIWAN VOYAGE
For Responsible Tourism

Oweidah commercial center Bldg, 
Al Awda st., Ramallah, PALESTINE
Tel/Fax: +970 2 298 55 87
Mobile: +970 568 67 13 02
E-mail: info@diwanvoyage.net 
Website: www.diwanvoyage.net

Posté par palesamitie à 22:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

"Une bouteille à la mer" suite

2016_11_16 bouteille-a-la-mer-vdef2- diffusion membres

La conférence et le débat qui ont suivi la projection de ce film ont été enregistrés par Radio Bip qui nous informe :

Voici le lien avec les vidéos du 07/12/206 « Retour de Gaza » : http://radiobip.fr/site/palestine-amitie-retour-de-gaza-soiree-debat-avec-sarah-katz-et-pierre-stambul-au-fjt-les-oiseaux/

 

Le débat suite à la projection du film « Une bouteille à la mer » du 16 Novembre : http://radiobip.fr/site/palestine-amitie-debat-suite-a-la-projection-du-film-une-bouteille-a-la-mer-de-thierry-binisti/

 


 

 

Posté par palesamitie à 10:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]